• Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube

© 2015 Opéra Clandestin 

Récital au Lycée Autogéré de Paris

 

Pas de surveillant, pas de directeur. Des murs parsemés de dessins, d'inventions et autres tags autour d'un joli jardin. Une joyeuse cohue qui ici, s'organise elle-même et s'autogère, sans d'autre cadre que la liberté d'entreprendre et d'étudier différemment. Bienvenue dans l'audacieux, l'iconoclaste Lycée Autogéré de Paris.

 

30 Janvier 2015. Il s'est passé une drôle de bizarrerie ce soir-là au LAP. Entre leurs murs, Opéra Clandestin a fait venir ses artistes, son univers... de mêche avec quelques-uns d'entre eux, un petit groupe de volontaires aux lumières, un autre formant un chœur d'Opéra improvisé un mois plus tôt. Après les cours, le public arrive, des élèves se mêlent à eux. Commence la confrontation avec l'art lyrique. 

Et alchimie il y eut... Les lumières s'éteignent, le brouhaha devient chuchotement, puis tous se taisent. Pris par la main des morts simulées et des amours impossibles, suspendus aux notes, caressés par les aigus d'ivresse et les gravités non feintes : voici ce public apprivoisé par la scène hypnotique. Jusqu'au moment où, libérés de l'emprise sensuelle, l'homme en cravate comme le gamin assis par terre relâchent à grands vivats leur émotion. 

Quel public, quel accueil, quelle soirée ! Il s'est passé une drôle de bizarrerie ce soir-là au LAP. 

 

 

Récital mis en scène

avec :

 

Lucie Emeraude - Soprano

Sophie de Guerry - Mezzo Soprano

Victor Dahhani - Ténor

Fabrice Alibert - Baryton

Jean-Baptiste Cougoul - Piano

 

Programme

 

Mozart, Cosi fan tutte, « Sento oddio »

Donizetti,  L'Elixir d'amour, « Benedete queste quarte »

Gounod, Faust, « Avant de quitter ces lieux »

Bizet, Carmen « Près des remparts de Séville »

                                       « La fleur que tu m’avais jetée »

Mozart, La flûte Enchantée, « Schnelle füße »

Donizetti, L'Elixir d'amour, « Tran tran »

                                                                                   « Adina credimi »

 

Entracte

 

Mozart, Don Giovanni « La ci darem la mano »

Bellini, I Capuletti e i Montecchi « Eccomi in lieta vesta…O quante volte »

Bizet, Carmen « Elle avait pour amant »

Bellini, I Capuletti e i Montecchi « Deh tu bell’anima »

                                                 « Final »

Donizetti, Lucia di Lamermoor « Chi mi frena »